COMBUSTIBLE :

Bois en bûches d’un taux d’humidité résiduelle à 20 % maxi (2 à 3 ans de séchage sous abri ventilé).

CONSEIL :

Rentrer votre bois entre le mois d’avril et le mois de juin pour le laisser sécher sous abri chez vous chez vous pendant l’été. Demander du bois panaché frêne, charme, hêtre… Refendu, en charbonnette et des pacs de petit bois pour l’allumage.

 ALLUMAGE :

1- Utiliser du bois bûchettes fines disposées dans le foyer en quantité et de façon croisées (mi-hauteur de le chambre de combustion) pour optimiser la montée en température du conduit et la chambre de combustion.

 

2- Effectuer un premier chargement avec des bûches de faible diamètre afin d’obtenir un lit de braises ( de 3 à 5 cm), nécessaire pour élever et maintenir à 250° C la chambre de combustion (15 à 20 minutes pour un poêle, 35 à 45 minutes pour un foyer ou insert)

3- Recharger le feu à l’aide de grosses bûches en procédant à un échafaudage suffisamment aéré pour permettre la diffusion des gaz, nécessaire au maintien de la température (privilégier le bois fendu)

Ne fermer la porte du poêle qu’après inflammation des grosses bûches.

4- Régler les admissions d’air suivant instructions de la notice technique délivrée avec l’appareil. Ne pas fermer totalement les admissions d’air pour la nuit, laisser un minimum d’entrée.

 ENTRETIEN :

Les textes règlementaires imposent de faire effectuer 2 ramonages annuels dont 1 en cour de période de chauffe.

Penser à faire le ramonage l’été entre avril et aout avant la reprise de la saison de chauffe (vers septembre).

Toujours laisser un fond de cendres dans le poêle (1 à 2 cm) ; il optimise le maintien des braises et protège la sole foyère.